Docteur en entreprise à l’international : Hadrien Tournaire, Lead Modeling Engineer | Modelwise GmbH

Hadrien, merci beaucoup de participer à notre nouvelle collection d'interviews dédiée aux Docteurs travaillant à l'international.




Quelles raisons vous ont motivé une entreprendre une carrière à l’étranger ?

L’idée de me forger une expérience professionnelle à l’étranger est née lors d’un stage en Allemagne durant mes études en école d’ingénieur et s’est ensuite développée pendant mon doctorat à l’Université Paris-Saclay. Je nourrissais alors un fort désir de découvrir de nouvelles cultures, de réaliser de nouvelles expériences et de me confronter à de nouveaux défis. Ainsi, la fin de ma thèse était pour moi le moment adéquat pour concrétiser ce projet. En effet, j’avais baigné pendant 3 ans dans un environnement très stimulant intellectuellement, je souhaitais prolonger cela en relevant de nouveaux challenges, notamment celui de l’apprentissage d’une langue étrangère à un niveau bilingue.


Avez-vous rencontré des difficultés lors de votre recherche d’emploi à l’étranger ?

Oui. Effectivement, en arrivant en Allemagne, j’ai eu du mal à profiter du réseau que j’avais construit lors de mes études, je ne maîtrisais pas l’Allemand et je ne pouvais que très peu bénéficier de la réputation des études et des établissements que j’avais fréquenté en France. À titre d’exemple, j’ai souvent dû expliquer le système des classes préparatoires et des grandes écoles d’ingénieur lors de mes entretiens, face à des recruteurs parfois méfiants.

L’apprentissage de la langue ainsi que l’acquisition des codes et stratégies pour la recherche d’emploi en Allemagne m’a demandé des efforts conséquents, cependant, j’ai obtenu un emploi en 6 mois environ. Dans ce domaine, compter sur l’aide d’un cabinet de recrutement pour débuter une carrière dans un pays étranger (en particulier, si l’on ne maîtrise pas la langue) peut s’avérer particulièrement avantageux pour s’affranchir des difficultés précédemment citées.


Avez-vous rencontré des difficultés dues à des différences culturelles ?

Des différences culturelles existent entre l’Allemagne et la France d’un point de vue professionnel, dans mon cas, ces différences n’ont jusqu’à présent pas été suffisamment importantes pour générer d’éventuels problèmes. Néanmoins, je pense qu’il est important de noter que, bien que l’usage de l’anglais soit souvent suffisant pour occuper un poste d’ingénieur en Allemagne, il est difficilement envisageable de faire évoluer ses responsabilités au sein d’une entreprise sans une bonne maîtrise de la langue.

Comme tout nouveau résident en Allemagne, j’ai dû investir du temps pour apprendre et me conformer aux systèmes d’impôts, de santé et de retraite allemands. Dans ce domaine-là, je n’ai pas non plus rencontré de difficultés particulières, qui plus est, les entreprises ont l’habitude d’aider les nombreux ingénieurs étrangers s’installant en Allemagne dans ces démarches.


Les missions confiées aux docteurs en entreprise et leurs rémunérations en France et en Allemagne diffèrent-elles ?

Au sein des entreprises dans lesquelles j’ai exercé, les missions confiées aux docteurs comprennent souvent un aspect recherche et supervision. Je n’ai pas expérience en tant que docteur en France, mais il me semble que de ce point de vue les situations des docteurs dans les deux pays soient comparables.

Dans mon cas, les salaires que j’ai perçus étaient proches de ceux accordés aux ingénieurs Allemands (pour une expérience professionnelle comparable). De manière générale, les salaires des ingénieurs sont plus élevés en Allemagne qu’en France.


Comment vous projetez-vous professionnellement ?

Je souhaite depuis longtemps orienter ma carrière vers la gestion et l’encadrement de projets de recherche. C’est un objectif que je commence à concrétiser depuis plusieurs mois et je découvre en ce moment ce domaine que j’ai tant souhaité explorer. Pour cette raison, je me projette à court terme dans la même entreprise et à la même tâche.

Me projeter à long terme est plus compliqué pour moi puisque je suis en ce moment en train de décider de l’orientation de ma future carrière. D’un point de vue géographique, j’apprécie particulièrement la qualité de vie allemande et j’ai construit de nombreuses relations dans ce pays ainsi que ma famille. À long terme, je serai ravi de m’expatrier de nouveau dans un pays étranger si l’opportunité se présentait à moi et si les conditions me le permettent.








31 vues